"Mockingbirds don't do one thing but make music for us to enjoy... but sing their hearts out for us. That's why it's a sin to kill a mockingbird."


C'est sur les conseils avisés de miss Jessi Luckett que je suis tombée dans le roman d'Harper Lee, To kill a mockingbird. Je l'avoue aujourd'hui devant vous : je n'en avais jamais entendu parler avant de le lire. Pourtant il s'avère que ce roman est un classique de la littérature américaine, qu'un des personnages a été inspiré par Truman Capote, que le roman a reçu le prix Pulitzer, et qu'il a été adapté en film dont les acteurs ont reçu des prix... Le roman est paru en 1961. Et pourtant il fait preuve d'une modernité sans pareille. Les thèmes qu'il aborde sont atemporels pour certains, et pour ceux qui sont propres à la période des années 1930 dans le sud des Etats-Unis, ils sont abordés d'un oeil vif, intelligent. 

L'histoire : Scout, la narratrice, a 5 ans au début du roman. Avec son frère ainé, Jem, et leur ami Dill venu passer l'été à Maycomb, ils imaginent de nombreux jeux, et leur jeu préféré est de se faire peur en approchant le plus possible la maison de Boo Radley, un fou qui serait enfermé et ne sortirait que la nuit pour se nourrir de bêtes sauvages... Le père de Jem et Scout, Atticus, est un avocat. Il est commis d'office pour défendre Tom Robinson, un homme noir accusé d'avoir violé une femme blanche, Mayella Ewell. 
Les enfants rencontreront-ils ce Boo qui les fascine et les terrorise ? Existe-t-il vraiment ? Atticus parviendra-t-il a faire comprendre à ses concitoyens qu'ils tous sont nés égaux ? 
Vous le saurez si vous lisez ce magnifique roman, ou si vous regardez cet excellent film !
Le roman aborde des thèmes tels que l'injustice, la tolérance, ou encore la réflexion sur la nature humaine.



"Mockingbirds don't do one thing but make music for us to enjoy... but sing their hearts out for us. That's why it's a sin to kill a mockingbird." 

A la lecture de ce roman, j'ai été particulièrement touchée par l'innocence et la clairvoyance de la narratrice, Scout, et l'humour, ainsi que intelligence avec lesquels ce roman a été écrit. 




Enfin, j'ai également pu voir le film adapté du livre par Robert Mulligan, que j'ai aussi beaucoup apprécié. Fidèle au livre, le réalisateur a gardé les moments clés, il a supprimé quelques personnages que je trouvais accessoires à la beauté du livre, il a mis en scène de magnifiques acteurs (surtout Gregory Peck, qui joue Atticus), et le tout sans fioritures, sans entrer dans les clichés des films sur la ségrégation. 

J'ajouterai que, si comme moi vous avez aimé La couleur des Sentiments (The Help) de Kathryn Stockett, vous aimerez sans doute To kill a mockingbird. 

Laura B.

Curieuse de tout, j'ai décidé de partager mes coups de coeur culturels, mes tests culinaires et mes DIY avec Cultivez-moi.

5 commentaires:

Katie a dit…

I agree, this is a good novel. I had to read it in school as a kid. Glad you liked it! :)

THE-LOUDMOUTH a dit…

I remember reading the book when I was about 12 years old and I absolutely hated it. I thought it was too long and too boring. However, if I read it now, I'm sure I would think otherwise. As kids, it's hard for us to understand the metaphors and lessons of these types of books. Thanks for sparking my interest!

Orianne C a dit…

Je me souviens l'avoir lu en seconde pour le cours de français, j'avais beaucoup aimé ^^.

Anonyme a dit…

YAY. i'm glad you enjoyed the book and mentioned me! i have to refer you to more books! now that we have some of the same cookbooks, i'll have to send you pictures of my recipes! - Jessi Luckett

Lo' a dit…

Yes Jessi you definitely should recommend other books to me !!! The Rachel Khoo book seems full of good recipes, but some of them seem hard to make... I'd be glad to see your pictures it will help me to try ;)
Bises !